Bivouac Cosaque.
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Pack de 10 BD à 49€ – Le meilleur de ...
Voir le deal
49 €

 

 Henri Beyle

Aller en bas 
AuteurMessage
Henri Beyle

Henri Beyle

Nombre de messages : 5
Age : 32
Localisation : Suçy-en-Brie (94)
Date d'inscription : 22/03/2008

Henri Beyle Empty
MessageSujet: Henri Beyle   Henri Beyle EmptySam 22 Mar - 15:13

Le vent soufflait sur les steppes de Russie. Le soleil se levait et le ciel prenait une teinte rose-orangé. La neige n'avait pas cessé de tomber toute la semaine et recouvrait désormais tout les environs.
Un cavalier solitaire traversait ces plaines, laissant des traces de sa chevauchée. À mesure qu'il respirait, son souffle apparaissait comme un léger voile blanc devant son visage. Il portait un lourd manteau de fourrure marron tacheté de noir et blanc et un gros bonnet. Derrière lui, deux sacs se soulevaient et retombaient sur les flancs du cheval au rythme de son trot. On pouvait entendre le nécessaire à popote faire du bruit.

Soudain, derrière une colline, apparu un camp : tout était calme, ses occupants se réveillaient. Le soulagement apparu sur le visage du cavalier : il était enfin à destination. Après avoir reposé son cheval une dernière fois, il détenda ses muscles fatigués puis remonta sur selle.

Arrivé près de l'entrée, deux gardes le hélèrent :


- Hé l'ami! Que viens-tu donc faire ici?

- Bonjours. Je suis bien arrivé dans le camp des cosaques? demanda le cavalier d'une voie enroué.

Les gardes acquiescèrent puis lui firent mine de continuer. Il se racla la gorge, et déclara :


- Je suis le major Henri Beyle, et je viens ici sous la demande de Yakov Kovalov. Pouvez-vous le prévenir que je suis là?

L'ainé des gardes l'observa de plus près pour s'assurer de la bonne volonté du major. Ce dernier, remarquant l'air méfiant du soldat, entrouvrit son manteau de façon à ce que le vent ne s'y engouffre pas, présentant ses galons. L'ayant vu, le garde se retourna et fit un signe au plus jeune d'aller prévenir l'officier. Puis il dit au major :


- Désolé, mais v'savez, avec ces français, on est jamais sûr, et puis vs'avez bien l'air dès leur...

- Ne vous inquiétez pas, je comprend bien. Vous savez dans combien de temps M.Kovalov va venir?

- Bientôt j'pense, répondit le garde.

Comme le garde n'avait pas l'air à l'aise avec la conversation, Henri Beyle décida de prendre son mal en patience.
Revenir en haut Aller en bas
Lev Goldstein
Membre de la Rada
Membre de la Rada
Lev Goldstein

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 07/07/2007

Henri Beyle Empty
MessageSujet: Re: Henri Beyle   Henri Beyle EmptySam 22 Mar - 22:27

Les gardes vinrent chercher Lev pour lui demander où se trouvait Yakov Kovalov.


Ce soulard est en route vers le point de rendez vous, je vais aller accueullir l'invité.

Lev aperçut alors le commandant du 1er de cavalerie, portant un bel uniforme, il portait de nombreuses médailles bien entretenues.
il demanda son nom aux gardes:
Henri Beyle. Merde, un français...
Il s'approcha du bel officier et lui serra la main.

Enchanté, je m'appelle Lev Goldstein, je suis le supérieur à Yakov Kovalov, je t'invite à venir avec moi dans la tente de discussion, nous discuterons de ctte petite opération autour de quelques verres de vodka.
Revenir en haut Aller en bas
vitali viatchesla
Admin
vitali viatchesla

Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 31/05/2007

Henri Beyle Empty
MessageSujet: Re: Henri Beyle   Henri Beyle EmptyDim 23 Mar - 9:42

Vitali avait eu vent de la nouvelle: un officier franski servant le Tsar se présentait à l'entrée du bivouac, sur l'invitation du commandant du "2ème Pulk de Cavalerie Cosaque", Yakov Kovalov. Ils en avaient déjà parlé à la Rada. Au prime abord, les Chefs de Guerre cosaques étaient méfiants. Il y avait déjà Rumph qui disposait d'un droit de visite. Un second "cul-blanc retourné", avait de quoi inquiétait les plus méfiants des pessimistes. Les cosaques craignaient d'être espionnés! Finalement après un long débat, il avait été accordé un droit d'entrée à Henri Beyle.

Une fois l'hetman averti par un cosaque de faction à l'entrée, Vitali revêtit son plus chaud manteau, et prit la direction du bastion d'entrée. Il y vit Yakov qui faisait bon accueil à Beyle. Le cosaque s'approcha des deux hommes.



"_ Salut Yakov...!


Se retournant ensuite vers le franski, Vitali le dévisagea de la tête au pied. Le port altier, l"uniforme impeccable, rasé de prêt et fier comme Artaban. Il avait de belles manières, mais ce n'était surement pas les manières qui faisaient le courage du combattant. Nous verrions ce qu'il découle de nos conversations sous la "Tente de Discussion".


"_ Au nom des cosaques et de la Rada, je te souhaite la bienvenue en notre Sich, Henri Beyle. Tout d'abord, nos traditions exigent le tutoiement entre nous. Ne soit pas offusqué si le dernier de nos cosaques use de cette forme de langage. Par la suite, tu auras accès à une partie de notre bivouac seulement, et une tente sera mise à ta disposition. Tu y seras chez toi, et tant que tu seras dans l'enceinte de notre campement, aucun mal ne te sera fait, et tu seras même sous notre protection, quand bien même le Tsar exigerait de nous ta tête."


Vitali fit un pas vers Beyle et lui prit son avant-bras droit, le serrant au coude, afin de le saluer et sceller ses dernières paroles sous le sceau de la confiance.

_________________
Henri Beyle Vyshbar1
Revenir en haut Aller en bas
Henri Beyle

Henri Beyle

Nombre de messages : 5
Age : 32
Localisation : Suçy-en-Brie (94)
Date d'inscription : 22/03/2008

Henri Beyle Empty
MessageSujet: Re: Henri Beyle   Henri Beyle EmptyDim 23 Mar - 19:00

HRP : C'est Yakov ou Lev qui m'accueille?^^

RP :

Henri fut honoré d'être accueilli pas l'hetman en personne : il lui serra le coude avec entrain.


- Très bien Vitali, je savais que je pouvais avoir confiance en vous les cosaques. J'ai déjà eu l'honneur de combattre à vos côtés, et je sais ce que vous valez. Je suis un peu fatigué, mais je voudrais aller directement à la tente de discussion que vous avez réservé : plus tôt on aura résolu quelque détail, plus tôt je pourrais me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Henri Beyle Empty
MessageSujet: Re: Henri Beyle   Henri Beyle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Henri Beyle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bivouac Cosaque. :: A l'entrée du bivouac...-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser